Un "médecin pour le peuple" de La Louvière devant la justice de paix à Mons

Les locaux de "Médecine pour le peuple" à La Louvière
Les locaux de "Médecine pour le peuple" à La Louvière - © Google Street View

Une doctoresse généraliste de l’association "Médecine pour le peuple" de La Louvière a comparu ce lundi devant la justice de paix de Mons. C’est son refus de payer sa cotisation pourtant obligatoire à l'Ordre des Médecins qui l’y a amené.

A l’extérieur, une cinquantaine de patients de la maison médicale "Médecine pour le peuple" de La Louvière étaient venus défendre leur médecin. Depuis 2003, leur généraliste, Saskia DeKeuninck, refuse de payer sa cotisation à l'Ordre des Médecins.

Ce refus est partagé par presque tous les médecins de cette asbl qui émane du parti d’extrême gauche PTB (Parti du Travail de Belgique)  et qui se bat pour la gratuité des soins de santé.

La somme d’argent en jeu est d'à peine 220 euros mais ces médecins en font une question de principe. Ils refusent de payer des cotisations à un ordre qu'ils jugent anti-démocratique et générateur d'une médecine à deux vitesses.

Pour l'Ordre des Médecins, les cotisations sont obligatoires et le débat sur le coût de la médecine ne doit pas se jouer sur ce petit montant. Cette question doit se régler, disent-ils, au niveau politique.

Dans le dossier de Saskia DeKeunicnk, le jugement interviendra dans plusieurs semaines. Jusqu'à présent, tous les médecins qui ont comparu devant la justice ont été condamnés au paiement de leur cotisation mais, au final, rares sont ceux qui se sont exécutés.

Jérôme Durant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK