Estaimpuis: une autopsie après le décès du docteur Hellin

Le médecin généraliste qui avait été impliqué samedi dans un accident de la circulation avec un groupe de cyclotouristes à Estaimbourg est décédé la nuit de dimanche à lundi. Michel Hellin devait être traduit devant le tribunal de police.

Une instruction a été ouverte lundi, a-t-on appris auprès du Parquet de Tournai. "Les circonstances de ce dossier étant particulières, une instruction a été ouverte ce jour à Mons auprès du juge M. Blondiaux. Dans le cadre de cette instruction, une autopsie du corps a été demandée. Cette autopsie, qui sera pratiquée ce soir, permettra de déterminer de façon précise les circonstances du décès de M. Hellin", indiquait lundi en fin d'après-midi Frédéric Bariseau, substitut du procureur du roi de Tournai. "Le docteur Michel Hellin est décédé la nuit de dimanche à lundi, dans son lit, d'une mort naturelle", nous avait précisé lundi en milieu de matinée le procureur du roi de l'arrondissement judiciaire, Christian Henry.

Visiblement, afin de lever le voile sur certaines suspicions et d'écarter les rumeurs populaires, le parquet a décidé de mettre ce dossier à l'instruction. Au terme de l'autopsie qui a été ordonnée, la nature précise de la mort du médecin sera déterminée.

A l'issue de la collision avec le groupe de cyclistes, le conducteur avait pris la fuite. Interpellé, puis auditionné par la police, le chauffard avait fait l'objet d'un retrait de permis de conduire pour une période de 15 jours. Pour délit de fuite, état d'intoxication alcoolique et coups et blessures involontaires, l'intéressé aurait dû comparaître dans les prochains mois devant un tribunal de police, avait indiqué plus tôt dans la matinée le parquet de Tournai-Mons.

"Le décès du docteur vient de nous être signifié de manière officielle. Il serait décédé cette nuit d'une mort naturelle", a affirmé le bourgmestre d'Estaimpuis, Daniel Senesael. L'action de justice est ainsi éteinte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK