Un "masterplan" pour le champ de bataille de Waterloo

Après les commémorations du bicentenaire et le succès touristique de l'événement (115 mille personnes ont visité le nouveau mémorial depuis mai), certains voudraient poursuivre sur cette lancée. C'est le cas du bourgmestre de Braine-l'Alleud, Vincent Scourneau, qui est aussi administrateur de l'ASBL Bataille de Waterloo 1815. Il voudrait lancer un "masterplan" pour structurer et développer l'offre touristique sur le champs de bataille.

"Les organisateurs du bicentenaire vont bientôt être à l'heure du bilan". Explique Vincent Scourneau, "on pourra à partir de là voir quels ont été les axes forts en matière de tourisme, voir comment on pourrait les rapprocher, les mettre encore plus en avant. Pour tenter de garder les touristes non pas quelques heures mais bien un jour ou deux sur le champs de bataille".

Plus de navettes de bus?

Cela de demandera de réfléchir avec les acteurs de terrains et les communes pour structurer l'offre et pourquoi pas développer un circuit intégrant différents lieux phares du champ de bataille, reliés par des navettes de bus.

"L'exemple type c'est Hougoumont, qui n'était pas visitable il y a trois mois". Explique Vincent Scourneau qui parle de la ferme d'Hougoumont, un des lieux centraux de la bataille et qui est reliée à la butte du lion par des navettes de bus. Rachetée, 1,5 millions d'euros par la Wallonie, la ferme a été rénovée pour le bicentenaire et grâce à des fonds publics belges (1 million) et britanniques (1,5 million) et des sponsors privés (1,2 million).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK