Un livre blanc sur les soins de première ligne présenté à Charleroi

Photo prétexte
Photo prétexte - © Belga AFP Eric Feferberg

Le projet, particulièrement ambitieux, vient d’être présenté au Centre Zénobe Gramme de l’ULB à Charleroi. Des chercheurs issus de trois universités (UCL, ULB, Université de Liège) et de trois écoles supérieures (Haute Ecole Libre de Bruxelles, Haute Ecole Léonard de Vinci, Henallux) se sont unis pour mener une réflexion sur ce qu’on appelle les soins de première ligne. Seize professions sont concernées notamment les médecins généralistes, les kinésithérapeutes, les infirmiers, les dentistes, les pharmaciens ou encore les assistants sociaux. Ce secteur ne concerne cependant pas les hôpitaux : Il s’agit exclusivement des personnes qui aident et soignent la population en première ligne que ce soit à domicile, dans des maisons médicales ou dans des cabinets privés.

Ces professionnels gèrent à eux seuls 90% des problèmes de santé de la population. Cette réflexion autour des soins de première ligne a débuté l’année dernière. Un vaste sondage a déjà été réalisé auprès de 5000 personnes et un livre blanc a été rédigé. Baptisé Be.hive, ce document dresse un état des lieux de la première ligne en Belgique francophone et des perceptions qu’en ont les acteurs. Ceux-ci sont demandeurs de plus de visibilité et de cohérence. Plusieurs pistes sont également évoquées comme renforcer les soins de première ligne sur base d’une approche territoriale, mieux tenir compte des situations complexes des patients ou encore renforcer les collaborations entre les différents acteurs en misant sur des relations de confiance. L’objectif transversal est de pouvoir améliorer la qualité des soins, la qualité de vie des patients et celle des professionnels.

Cette recherche est financée pour cinq ans par le fonds privé Daniël De Coninck à hauteur de 2,5 millions d’euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30