Un inédit d'Hergé aux enchères à Liège

Le dessin d'Hergé qui sera mis aux enchères (reproduction)
2 images
Le dessin d'Hergé qui sera mis aux enchères (reproduction) - © RTBF - François Braibant

Quatre-vingt-cinq centimètres de long pour la première partie, 95 centimètres pour la deuxième et trois centimètres et demi de haut. A l'encre, avec des rehauts de couleurs. C'est une pièce exceptionnelle qui sera mise aux enchères le 21 octobre prochain chez Lhomme à Liège. Un double dessin d'Hergé qui n'avait jamais été montré : le brouillon de la frise qui décore la station de métro de Stockel. C'est le dernier grand projet du dessinateur de Tintin. Il y travaillait encore quelques semaines avant sa mort en 1983. 

Un testament graphique

"Hergé avait donc réalisé sur maquette un dessin à l'échelle pour visualiser l'ensemble du projet", raconte le libraire Michel Lhomme qui n'hésite pas à qualifier cette œuvre de testament, puisqu'Hergé y travaillait encore quelques semaines avant son décès.

C'est du Hergé comme vous ne l'avez probablement jamais vu. C'est le Hergé des crobards. Un Hergé qui se lâche. Un Hergé moins lisse que dans les albums de Tintin. Un Hergé qui dessine vite sans refermer son trait. Un Hergé qui s'amuse. "Ici, ce qu'on voit, c'est la main d'Hergé. C'est vivant. Vous voyez, ça commence avec Tintin et le capitaine Haddock, puis Jo, Zette et Jocko, Nestor et son plateau de bouteilles, Tournesol dans une chaise roulante et qui frôle l'accident, cette échelle qui tombe, ce pot de couleur qui va arriver sur la tête de quelqu'un... Ce n'est pas qu'une série de personnages mis les uns derrière les autres, c'est une vraie petite histoire."

Une courte bande dessinée d'Hergé jamais montrée telle quelle 

Cette frise reprend plus de cent personnages des albums, avec des situations cocasses qui s'enchaînent et qui se lisent. Une bande dessinée d'Hergé, jamais vue telle quelle. La frise de la station de métro de Stockel avait été terminée par Bob de Moor plusieurs années après le décès du maître et elle diffère de son esquisse. Par exemple, le fumeur d'opium a disparu. Et les personnages agrandis n'y donnent pas la même impression de dynamisme.

L'esquisse avait été offerte à quelqu'un qui a travaillé à la réalisation de la station de métro. C'est ce qui explique que ce dessin d'un artiste bruxellois pour le métro bruxellois se retrouve chez un libraire-antiquaire liégeois. Il sera vendu aux enchères le 21 octobre prochain. Michel Lhomme évite de donner une estimation chiffrée, mais vous pouvez imaginer un chiffre suivi de quelques zéros. La frise originale est à l'abri dans un coffre, cependant la vitrine de la rue des Carmes à Liège en montre un agrandissement... l'occasion pour les amateurs tintinophiles d'admirer ce dessin inédit d'Hergé qu'un seul d'entre eux pourra s'offrir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK