Un homme retrouvé pendu dans un commissariat d'Anderlecht

Le commissariat de la rue Démosthène à Anderlecht
Le commissariat de la rue Démosthène à Anderlecht - © Photo Google Maps

Un homme, venu porter plainte pour vol, a tenté de se suicider dans une cellule du commissariat de la rue Démosthène. Ses jours sont en danger. Le parquet a ouvert deux enquêtes pour comprendre les événements.

Un homme de 40 ans est venu porter plainte mercredi, pour le vol de sa carte d’identité. Il est arrivé au commissariat de la rue Démosthène, à Anderlecht, à 7h35. Il était ivre et très agité. Les policiers n’ont pas pu prendre sa déposition et l’ont placé en cellule pour le dégriser.

Toutes les cellules de cette zone de police Bruxelles Midi sont équipées de caméras de surveillance. Les policiers ont vu sur les images de ces caméras de surveillance, plus tard dans la matinée vers 11h30, que l’homme s’était pendu au moyen de son T-shirt.

Il est dans un état critique, entre la vie et la mort.

Le parquet de Bruxelles a ouvert deux enquêtes. La première sur les circonstances de la pendaison. La seconde est une enquête interne. Elle devra lever les zones d’ombre de cette matinée au commissariat Démosthène : qu’est-ce qui a amené un plaignant à se retrouver en cellule ? Y a-t-il eu, ou non, défaut de surveillance pendant ces 4 heures au commissariat ?

RTBF

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK