Un homme de 20 ans condamné après avoir mordu un policier

Le tribunal a déclaré les préventions établies contre le prévenu et l'a condamné à prester une peine de 75 heures de travail.
Le tribunal a déclaré les préventions établies contre le prévenu et l'a condamné à prester une peine de 75 heures de travail. - © JOHN THYS - BELGA

Un habitant de Tongres âgé de 20 ans a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 75 heures de travail après avoir commis des faits de rébellion et d'outrage contre des policiers. L'un des policiers avait été mordu à la main après avoir tenté de maîtriser ce jeune homme énervé par une série de circonstances qui s'étaient retournées contre lui.

Le prévenu, inconnu des services de police, s'était rendu à Liège un jour de novembre 2017 pour y rencontrer une copine et faire du shopping. En fin de journée, il avait pris le bus en direction de la gare de Liège, où il comptait monter dans un train et rejoindre son domicile.

Lors du trajet en bus, il avait été contrôlé. L'agent des TEC avait estimé qu'il n'avait pas scanné son ticket et que son titre de transport n'était pas valable. Alors que le jeune homme tentait de savoir s'il allait pouvoir prendre son train, des policiers intervenus sur place avaient refusé de répondre à ses interrogations et avaient considéré qu'il refusait de se soumettre à leur demande de les accompagner au commissariat.

Les policiers avaient décidé de menotter le prévenu qui, blessé à l'épaule en raison d'une opération récente, ne pouvait positionner ses mains dans le dos. Les policiers l'avaient alors plaqué au sol. Sous l'effet de la douleur, le jeune homme avait alors mordu la main du policier qui pratiquait une prise de compression vasculaire.

Le tribunal a déclaré les préventions établies contre le prévenu et l'a condamné à prester une peine de 75 heures de travail. En cas d'inexécution, le prévenu devra purger une peine de 6 mois de prison.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK