Un hamburger liégeois de 3,2kg dévoré en 29 minutes par un Américain

Cet Américain s’est donné deux à trois ans pour réussir des défis dans vingt pays différents.
4 images
Cet Américain s’est donné deux à trois ans pour réussir des défis dans vingt pays différents. - © Perrine WILLAMME - RTBF

Manger un hamburger de 3,2 kilos en moins d’une heure : tel est le défi lancé par le gérant d’un snack liégeois… et relevé par Randy Santel, un Américain originaire du Missouri. Ce jeune homme a décidé il y a un an, de s’inscrire sur foodchallenges.com, un site proposant près de trente types de défis autour de la nourriture. Son challenge à lui : manger les plus grands hamburgers dans le plus grand nombre de pays possibles.

Coïncidence : c’est au Din’Ô Snack & Burger à Liège qu’est préparé le plus grand hamburger d’Europe. Selon les dires de David Marchand, le propriétaire du snack, en tout cas, qui attend depuis quatre ans de trouver la personne qui pourra manger cet énorme burger dans le temps imparti. Et c’est via les réseaux sociaux que Randy Santel a appris l’existence de ce défi liégeois.

L'équivalent de 8 hamburgers normaux

La recette du "burger XXL" du jour: deux grands pains, seize steaks, une vingtaine de tranches de fromage, des fritures, des oignons, de la salade et des crudités, le tout arrosé de sauce, bien entendu ! Pour relever ce défi, Randy s’est préparé. Il n’a plus rien avalé depuis la veille à midi, mis à part six kilos de pastèques et des litres d’eau. "C’est pour être sûr que mon estomac soit aussi large que possible, explique-t-il, mais il doit être vide quand je commence à manger." Randy s’est aussi préparé mentalement : "Juste avant de manger, je visualise ma stratégie. Je commence par les seize burgers avec le fromage et les fritures. Après je mange la salade puis le pain. Je sais ainsi exactement comment m’y prendre. Je fais cela avant chaque nouveau défi." Car l’Américain n’en est pas à son premier coup d’essai. Il a déjà réussi 184 autres défis du même genre. Aux États-Unis, mais aussi en Angleterre, en Écosse et en Irlande. Et son pari est loin d’être gagné: il s’est donné deux à trois ans pour remporter un prix dans vingt pays différents.

Un tour du monde qui l'a donc amené jusqu'à Liège, ce vendredi. A 13h10, l'Américain se voit servir le fameux "big burger". Mais pas question pour lui de s'attabler normalement pour déguster ce repas : "Je me mets toujours à genoux, ainsi j’ouvre mon estomac et c’est plus confortable que de rester debout, précise Randy Santel. Si vous êtes assis, l’estomac n’a pas toute sa capacité. Et vu la quantité de nourriture que je vais manger, je dois être sûr de pouvoir utiliser tout mon corps pour tout ingurgiter."

29 minutes top chrono

13h15 et c'est parti. Les bouchées sont énormes et entrecoupées de grandes gorgées d'eau. Il lui faudra dix minutes pour avaler les seize steaks, dix-neuf autres pour faire disparaître la salade, les crudités et les tranches de pains. Au total, 29 minutes à peine lui suffiront pour venir à bout des 3,2 kilos de nourriture. Mais attention, pas question de "malbouffe", le propriétaire du snack tient à préciser qu’il sert des hamburgers de qualité : 98% de bœuf pour seulement 2% de matière grasse. "Manger beaucoup, oui, mais bien manger aussi, explique David Marchand. Ici, nous soignons la qualité de nos produits et nos clients le savent."

Record battu, donc, et une victoire de plus dans l’escarcelle du challenger américain, fier de son exploit. "Physiquement, je ne me sens pas très bien, c’est vrai. Mais mentalement, je suis en super forme ! Je suis très fier de ma performance. Et je compte bien recommencer ailleurs. J’aime voyager, manger et faire du sport, et en relevant ce genre de défis, je peux faire les trois tout en gagnant de l’argent !" Mais cette fois, Randy a renoncé à son prix et accepté la proposition du propriétaire du snack: l’argent de sa victoire permettra d’offrir cinquante hamburgers aux sans-abris de la région.

Perrine Willamme

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK