SNCB: discussions belgo-luxembourgeoises sur les tarifs transfrontaliers

Un groupe de travail belgo-lux va plancher sur des tarfis transfrontaliers plus attrayants
Un groupe de travail belgo-lux va plancher sur des tarfis transfrontaliers plus attrayants - © RTBF

Hier mardi 23 juillet, le Ministre belge des entreprises publiques Jean-Pascal Labille et le Ministre luxembourgeois des Infrastructures Claude Wiseler, se sont retrouvés à Arlon pour évoquer le plan d'investissements de la SNCB.

Entre le Ministre belge des entreprises publiques Jean-Pascal Labille et le Ministre luxembourgeois des Infrastructures Claude Wiseler, il fut question des chemins de fer et notamment du plan d’investissement de la SNCB. 

Jean-Pascal Labille a pu rassurer son homologue luxembourgeois sur la poursuite des investissements :

"J'avais de bonnes nouvelles à annoncer, sur le plan d'investissement et je voulais aussi les évoquer avec mon collègue luxembourgeois, puisqu'il y a des liens entre les investissements que l'on va faire sur l'axe Bruxelles-Lux en passant par Arlon. Et lui avait aussi des nouvelles intéressantes à partager donc cela va dans le bon sens."

Pour sa part Claude Wiseler se dit satisfait de ce qu'il a entendu de la part du gouvernement belge :

"Pour les deux lignes très importantes pour le Grand-Duché, qui viennent de Belgique, et bien nous pouvons dire que les investissements pour un certain nombre de choses sont garantis. Du côté luxembourgeois nous avons déjà commencé les travaux par la modernisation des postes directeurs. Travaux qui vont être finalisés en octobre 2014.

Ensuite j'ai déjà déposé un projet de loi pour la réélectrification, qui va passer de trois kV à 25 kV. Des travaux qui vont commencer en 2014, jusqu'en 2016, et une troisième phase pour 2015, en harmonisation avec le côté belge, pour une modernisation générale de ces tracés-là.

Donc très important parce que Bruxelles-Luxembourg, c'est un tracé important et il faudra veiller à son efficacité à l'avenir."

Claude Wiseler a pu également annoncer que les chemins de fer luxembourgeois avaient homologué le matériel utilisé par la SNCB, confirme Jean-Pascal Labille :

"C'était important de se revoir pour bien se coordonner, notamment sur le plan de l'homologation des rames vers le Luxembourg. On est au 21ème siècle mais il faut changer de train à Arlon. cela devrait être réglé d'ici à la rentrée scolaire."

Enfin, un groupe de travail belgo-lux va plancher sur des tarifs transfrontaliers plus attrayants et des expériences-pilotes seront menées début 2014, sans doute du côté de Rodange et de Gouvy.

Philippe Herman, Christine Pinchart

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK