Un frigo solidaire à Waterloo, pas épargnée par la précarité

La précarité gagne du terrain un peu partout, y compris dans des villes réputées aisées comme Waterloo, en Brabant wallon. A côté des instances officielles, comme le CPAS, des citoyens se mobilisent pour venir en aide aux démunis et aux personnes qui connaissent des fins de mois difficiles.

Pour aider ces citoyens à se nourrir dignement, des bénévoles viennent d'installer un frigo solidaire dans un endroit discret et sécurisé du parking du Tennis de Waterloo, Boulevard Henri Rolin. Inspiré du concept bruxellois de l'asbl Corvia, ce frigo est accessible 24h/24, gratuitement. On y trouve diverses denrées alimentaires, ainsi que des plats préparés, destinés aux personnes dans le besoin.

"Nous respections la confidentialité des bénéficiaires; mais depuis l'installation du frigo, il y a quelques jours, beaucoup de personnes sont venues prendre un aliment ou un plat", explique Pierre Chaudoir, responsable du projet pour Waterloo. "Même ici, la précarité est présente. Des jeunes sont en difficulté. D'anciens indépendants ont des problèmes financiers. Des familles monoparentales ont du mal à nouer les deux bouts. Des personnes âgées vivent des fins de mois difficiles. Nous devons nous montrer solidaires et leur venir en aide."

Commerçants et restaurateurs solidaires

"J'ai contacté de nombreux magasins et traiteurs", explique Nathalie Swartenbroekx, bénévole à Waterloo. "Bon nombre d'entre eux sont heureux de pouvoir donner des denrées inutilisées. Ces aliments et ces préparations seront utiles. Il faut lutter contre le gaspillage alimentaire. Des personnes sont vraiment dans le besoin. Et heureusement, il y a des habitants qui veulent les aider. Un restaurateur nous propose même des plats dédicacés tous les mardis".

Solidarité et responsabilité

"De notre côté, nous veillons à la fraîcheur et à la qualité des produits", explique Pierre Chaudoir. "Nous nettoyons le frigo régulièrement". Un suivi d'autant plus indispensable, vu les exigences élevées de l'Afsca, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. "Nous demandons aux habitants qui offrent des plats de préciser la date de préparation de leur repas. Les bénéficiaires sont invités à faire attention à cette information".

Discrétion et respect

Pour respecter la confidentialité des bénéficiaires dans le besoin, le frigo a été installé dans un endroit discret du parking, à l'abri des regards. "Nous tenions à respecter la dignité humaine", commente Bryan Grillmayer, le responsable sportif du Tennis Waterloo. "Le projet nous a tout de suite séduits, car bon nombre de personnes ont des fins de mois difficiles, également dans cette ville! Nous offrons l'électricité aux bénévoles qui gèrent ce frigo solidaire. Et nous espérons que ce type de projet continuera à faire des émules". Un souhait partagé par une habitante venue faire un don au moment de notre reportage: "D'autres gens ont moins de chance que moi; je me dis que si je peux faire un petit quelque chose, cela leur mettra peut-être du baume au cœur."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK