Un fonds d'un million d'euros pour créer une cinquantaine de "rues scolaires" en Région bruxelloise

Manifestation contre la pollution aux abords des écoles à Schaerbeek en mars 2018. Nom de code de l'opération : Café Filtré
Manifestation contre la pollution aux abords des écoles à Schaerbeek en mars 2018. Nom de code de l'opération : Café Filtré - © Tom Denis

Les rues scolaires sont des rues fermées à la circulation durant les heures d'entrée et de sortie de l'école. L'objectif est de garantir la sécurité des enfants et les préserver de la pollution des automobilistes. Pour le moment, il en existe deux en région Bruxelloise: l'une à Saint-Josse, l'autre dans le centre-ville.

Avant les vacances, la Chambre a adopté une proposition de loi qui autorise les "rues scolaires" en créant un panneau de circulation particulier. La région Bruxelloise propose dorénavant un fond d’un million d’euros par an pour inciter les communes à passer le pas.

Les communes doivent en faire la demande

"Ce fonds est créé pour encourager les communes", explique Bianca Debaets, la secrétaire d'Etat chargée de la sécurité routière en région bruxelloise. "Aménager une rue scolaire ne nécessite pas de grands travaux d’infrastructure. Des panneaux de signalisation et des barrières que l’on peut fermer et rouvrir doivent être installés. Avec un budget d’un million d’euros, une cinquantaine d’école pourront être équipées chaque année ".

Toutes les écoles ne seront pas éligibles. L’impact sur la mobilité sera étudié au cas par cas.

Ecoutez l'interview de Bianca Debaets

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK