Un espace pour les chiens en liberté s'est ouvert dans le parc Albert, à Molenbeek

Molenbeek et Bruxelles-Environnement se sont associés pour créer un espace où les chiens pourront courir librement, sous la surveillance de leur maître.
2 images
Molenbeek et Bruxelles-Environnement se sont associés pour créer un espace où les chiens pourront courir librement, sous la surveillance de leur maître. - © RTBF

Plus de 100.000 Bruxellois possèdent un chien. Mais les endroits permettant à l'animal de courir en liberté ne sont pas si nombreux dans la capitale. L'initiative de la commune et du gouvernement est donc plutôt bien accueillie.

Le parc Albert s'étire le long du boulevard Edmond Machtens, à Molenbeek. La commune et Bruxelles-Environnement se sont associés pour créer un espace où les chiens pourront courir librement, sous la surveillance de leur maître. Quelques propriétaires de chiens étaient invités jeudi à inaugurer l'endroit. Ils trouvent l'initiative utile.

"Nous avons un chien, que nous sortons quatre fois par jour. On aime bien de le voir gambade sans laisse et jouer avec les autres animaux. On trouve d'ailleurs ce projet une excellente idée."

Quant aux risques de voir les chiens se battre entre eux… "Je n'ai pas peur car je sais que ma chienne est peureuse, qu'elle s'en ira avant le premier coup (rires) (…) Nous, nous trouvons ce projet super ! Il faudrait d'ailleurs plus d'espace du même genre dans les différentes communes bruxelloises."

Petit bémol, des riverains du parc se sont invités à la fête. Ils n'apprécient pas tous de voir des chiens gambader sans laisse dans un espace public non clôturé. "Hier, j'étais en train de promener mon petit chien, en laisse, lorsque deux autres chiens, en liberté, ont commencé à courir après tous les autres chiens. J'ai dû prendre mon animal dans les bras et les deux autres m'ont sauté dessus. Vous trouvez ça normal ? Je ne pense donc pas que ce projet soit une bonne idée."

L'expérience est pour l'instant temporaire. Une évaluation est prévue dans six mois. Un arbitrage pour le prochain gouvernement, donc.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK