Un emploi sur deux menacé chez Unilever Forest, département marketing

Selon la porte-parole, Unilever veut en fait revoir la structure de la société en Belgique. 55 postes sont menacés sur la centaine que compte le département. C'est donc plus d'un emploi sur deux. Les travailleurs parlent d'un coup de massue. Ils pressentaient un changement, expliquent-ils, mais pas de cette ampleur.

Il ne s’agit pas de la première restructuration du groupe, en Belgique puisque la dernière restructuration de taille remonte à la fin 2007. Cette année-là, 188 emplois ont été supprimés, dans le cadre d'un rapprochement avec les services hollandais. Certains travailleurs de la société se disent à bout de cette série de suppressions d'emploi.

Actuellement, Unilever n'est qu’au début de la procédure de licenciement collectif. Tout doit encore être défini, à savoir qui sera licencié et qui partira en prépension.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK