Un emploi sous le sapin: une société organise un "recrutement de Noël" pour engager 35 personnes

L’idée d’une entreprise informatique de Gembloux d’organiser des entretiens d’embauche pendant la semaine de Noël est un joli coup marketing. Près de cent personnes ont répondu à l’offre nommée pour l’occasion "recrutement de Noël". Toute cette semaine, deux employés de la société IT vont rencontrer les candidats, principalement des développeurs.

La PME emploie à Gembloux 65 personnes. L’objectif est d’atteindre les 100 collaborateurs dans un secteur très concurrentiel. "On constate que le marché est très tendu au niveau du recrutement des professionnels de l’informatique", explique Geoffroy Fauveaux administrateur d’Oniryx. "Nous utilisons généralement pour engager des chasseurs de tête ou des annonces via des plateformes en ligne ou les réseaux sociaux. Ici, nous avons voulu innover et aller plus loin pour montrer notre manière de fonctionner qui est plus humaine".

Engager 35 experts informatiques

L’annonce a attiré de nombreux candidats, parfois curieux de la démarche. Ils peuvent se rendre au siège de l’entreprise pour une discussion d’une heure avec deux recruteurs. Olivier a trouvé l’annonce via LinkedIn. Après l’entretien, le résultat est positif. "Cela s’est plutôt bien passé", explique le candidat. "Le contact est bon, le feeling aussi. Moi, je fonctionne très fort au feeling. J’aime bien ce côté franc où chacun s’écoute. Ils ont pris le temps de m’écouter. On dit tout ce qu’on pense pour ne pas se tromper".

Sébastien est un des deux recruteurs d’Oniryx. Son objectif : réaliser des entretiens en toute décontraction mais avec une idée précise en tête : "Ici, on tente de jauger l’expérience du candidat. On essaye de déterminer un profil qui corresponde à nos attentes. Il faut trouver un terrain d’entente entre ce qui est attendu du candidat, ce qu’on peut lui offrir et les besoins de l’entreprise. Le but aussi est de trouver un futur collègue qui pourra s’épanouir dans l’équipe".

Les réponses en janvier…

35 personnes seront embauchées après cette semaine d’entretien durant la semaine de Noël. Avec à la clé pour certains un nouveau cadeau dès janvier. "Ici dans le processus que nous avons lancé, nous garantissons que courant le mois de janvier les candidats recevront une réponse. Avec éventuellement un "match" et une proposition d’emploi" conclut Geoffroy Fauveaux l’administrateur de la société.

Si le secteur informatique est très concurrentiel, de nombreux emplois sont à pourvoir. En Wallonie, 8000 postes sont vacants selon une étude d’Agoria.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK