Un distributeur de patates à Braine-Le-Comte

En tant que producteur, l’homme est maître de son produit puisqu’il ne passe que dans ses mains. Les pommes de terre viennent de sa ferme, il en a déterminé la qualité et il fixe lui-même son prix en fonction de cette qualité.  Il n’a pas l’obligation de brader son montant pour répondre aux exigences des intermédiaires qui font jouer la concurrence. Pour lui, la marge est donc ainsi plus importante.

Pour le consommateur, les choses sont assez simples également. Le distributeur est le long de la chaussée, il suffit de se garer, de sortir son sac, mettre la monnaie et… le tour est joué. Un autre agriculteur utilise la même option à Morlanwelz. 

A part ceux-là, deux autres distributeurs sont implantés en Belgique l’un en Flandres, l’autre en Ardennes.

Vincent Clérin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK