Un Dinantais écope de 18 ans de prison pour avoir étranglé son ex-compagne devant leur fille

La cour a légèrement atténué la sanction prononcée en première instance en condamnant Bryan B. à une peine de 18 ans d'emprisonnement.
La cour a légèrement atténué la sanction prononcée en première instance en condamnant Bryan B. à une peine de 18 ans d'emprisonnement. - © Flickr - dctim1

La chambre criminelle de la cour d'appel de Liège a condamné mardi après-midi Bryan B., un Dinantais âgé de 31 ans, à une peine de 18 ans d'emprisonnement. Bryan B. avait étranglé Elena Anakhassian, son ex-compagne, devant leur fille âgée de 5 ans.

Bryan B. avait initialement été condamné à une peine de 20 ans de prison par la chambre criminelle du tribunal correctionnel de Dinant pour le meurtre de son ex-compagne commis la nuit du 17 au 18 décembre 2015 à Dinant. Elena Anakhassian (25 ans) avait été étranglée durant de longues minutes par le prévenu en présence de leur fille âgée de 5 ans. Le prévenu n'avait relâché sa manœuvre de strangulation qu'après avoir constaté que la victime ne respirait plus.

Bryan B. n'avait pas supporté sa rupture avec la jeune femme. Il n'appréciait pas non plus l'idée qu'elle avait des sentiments pour un autre homme. Après l'avoir étranglée, il avait jeté le cadavre dans la Meuse à Bouvignes (Dinant). Le corps avait été retrouvé quatre mois plus tard à Jambes par un joggeur.

Bryan B. avait fait appel pour contester uniquement le taux de la peine d'emprisonnement prononcée en première instance. Ses avocats, Me Leloup et Me Lejeune, n'avaient pas contesté la gravité des faits mais avaient sollicité une peine assortie d'un sursis partiel.

La cour n'a pas suivi leur demande mais elle a légèrement atténué la sanction prononcée en première instance en condamnant Bryan B. à une peine de 18 ans d'emprisonnement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK