Un détenu de la prison de Jamioulx s'évade de l'hôpital Marie Curie à Lodelinsart

Vue de la prison de Jamioulx
Vue de la prison de Jamioulx - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Une évasion d'un détenu de la prison de Jamioulx s'est produite le mardi 12 novembre au CHU Marie Curie de Lodelinsart (Charleroi), indique samedi Kathleen Van De Vijver, porte-parole de l'administration pénitentiaire au SPF Justice, confirmant une information Sudpresse. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de l'évasion du suspect. Le CHU Marie Curie n'avait pas été informé de l'hospitalisation du détenu.

Le détenu de la prison de Jamioulx, hospitalisé depuis 3 jours, est parvenu à s'enfuir de l'hôpital Marie Curie de Lodelinsart mardi 12 novembre, confirme le porte-parole du CHU Marie Curie. Selon Sudpresse, l'homme présentait diverses blessures à la suite d'une bagarre entre plusieurs détenus à la prison de Jamioulx. Le suspect menotté à son lit d'hôpital, aurait profité de l'absence de l'agent pénitentiaire pour prendre la fuite et quitter l'établissement.

Kathleen Van De Vijver, porte-parole de l'administration pénitentiaire au SPF Justice confirme l'information et signale qu'une enquête a été ouverte par la police. Les forces de l'ordre se sont rendues sur les lieux et ont procédé à l'analyse des caméras de surveillance. "Sur les images, on voit que le détenu prend la fuite vers la rue de la Marine", indique l'établissement hospitalier.

Une procédure particulière existe et est mise en place lorsqu'un détenu se présente à l'hôpital pour des examens ou une hospitalisation. "Quand nous sommes informés, nos agents de gardiennage peuvent apporter une aide supplémentaire si nécessaire. Le patient est tenu à l'écart des autres patients et il emprunte des chemins précis". "L'hôpital doit être informé de la venue d'un détenu, ce qui n'a pas été le cas lors de ce transfert", précise le CHU Marie Curie.

"Nous avons l'habitude d'accueillir des détenus et lorsque nous sommes informés, tout se passe parfaitement bien", conclut le porte-parole du centre hospitalier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK