Un détenu de la prison de Huy s'en prend à des agents pénitentiaires

Un détenu de la prison de Huy s'en prend à des agents pénitentiaires
Un détenu de la prison de Huy s'en prend à des agents pénitentiaires - © 010 - BELGA

Un détenu de la prison de Huy s'en est pris physiquement à plusieurs agents pénitentiaires dimanche en fin d'après-midi, a indiqué lundi Olivier Vandenhoven, délégué CGSP.

Vers 17h00, lors de la distribution des repas, le détenu a refusé d'obtempérer aux injonctions des agents lui demandant de raccrocher le téléphone. L'homme les a alors insultés et les choses ont dérapé. "Il a essayé d'attirer un agent dans la cellule. Il a réussi à se dégager avec l'aide de plusieurs collègues. Dans sa cellule, le détenu a ensuite brisé une assiette pour menacer les membres de l'équipe avec les morceaux tranchants. Ils ont finalement réussi à le maîtriser et l'ont mis en isolement", précise le délégué CGSP. Trois agents ont été blessés et ont déclaré un accident de travail. Leurs collègues se disent quant à eux choqués.

Ce détenu avait déjà posé plusieurs soucis disciplinaires, dont des menaces de mort envers plusieurs agents. "Il a même été soupçonné d'avoir fait circuler une pétition contre eux", précise Olivier Vandenhoven.

Lundi matin, le détenu a une nouvelle fois eu un comportement punissable. "Il était en cellule de réflexion et a requis la venue des agents. Alors qu'un de ceux-ci parlementait avec lui, l'homme lui a craché au visage. Une plainte a été déposée par la victime", ajoute Alain Guebs, président de Sypol-EPI.

Une situation qui le désole. "La prison est une microsociété et il y a des règles à respecter. La majorité des détenus le font, mais certains d'entre eux, une infime partie, créent des problèmes et déstabilisent l'ordre à l'intérieur de l'établissement. La minorité salit tout le reste et les personnes qui se comportent bien."

De son côté, la direction de la prison de Huy n'a pas souhaité communiquer sur ces incidents. La CGSP AMIO avait demandé une concertation et le transfert du détenu. Grégory Wallez, secrétaire fédéral a.i., a eu la confirmation du transfert de l'homme vers une autre prison ces prochaines heures.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK