Luxembourg: un comptoir hôtelier pour redynamiser le secteur

Le comptoir hôtelier aura pour mission notamment de faciliter les investissements dans le secteur.
Le comptoir hôtelier aura pour mission notamment de faciliter les investissements dans le secteur. - © Flickr - Pays de Montfort en BrocAliande

Face aux difficultés rencontrées par le secteur hôtelier en province de Luxembourg, les acteurs économiques locaux ont créé un groupe de travail. Celui-ci a débouché sur la création d'un comptoir hôtelier du Luxembourg belge. Sa mission: permettre au secteur de redresser la barre, notamment au niveau des investissements.

Le secteur hôtelier en Province de Luxembourg fait face à une série de difficultés. On assiste à une diminution du nombre de nuitées en Luxembourg. Certaines infrastructures hôtelières sont trop petites. La plupart ont entre 10 et 20 chambres ou nécessitent des investissements importants. Problème: les banques sont plutôt frileuses pour leur accorder des crédits.
On parle aussi beaucoup de transmission d'établissements. Selon l'enquête réalisée au printemps dernier, un tiers des 185 hôteliers luxembourgeois ont entamé des démarches pour remettre leur établissement. Mais bien souvent, comme les investissements sont importants et les fonds propres du repreneur insuffisants, les banques renâclent.
Aujourd'hui, il convient donc d'accentuer les aides ou les garanties que les pouvoirs publics peuvent accorder au secteur.
En Luxembourg, les acteurs économiques ont évalué la situation, mis en évidence les difficultés majeures et avancé des pistes d'amélioration, qui passent par la création d'un "comptoir hôtelier du Luxembourg belge". On y mènera des expertises, des analyses et l'on y conseillera les hôtelliers. Un expert financier dans le secteur a été engagé. Il pourra aussi examiner avec les hôteliers, des pistes originales d'investissements via des mécanismes de tiers investisseurs...
Le comptoir hôtelier démarrera officiellement ses activités le 1er janvier 2012.

Ph. Herman
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK