Un chantier novateur à Genval : zéro pollution, 100% de recyclage

Le bâtiment "le Mazerin" à Genval
Le bâtiment "le Mazerin" à Genval - © RTBF

Connaissez-vous le concept "cradle to cradle"? Littéralement "du berceau au berceau", cette philosophie d'écoconstruction a été imaginée fin des années 80 par un chimiste allemand et un architecte américain. L'idée? C'est de générer un minimum de déchets et d'utiliser un maximum de matériaux recyclables.

De l'extérieur, un batiment au look vieillot, construit dans les années 90. Un immeuble de 4 étages, énergivore comme tant d'autres, situé entre la gare de Genval et de La Hulpe, le long du chemin de fer. A l'intérieur, un chantier novateur. Ici, pas de démolition, la rénovation en cours intègre l'essentiel des matériaux existants. "Nous avons tout fait pour abîmer le bâtiment le moins possible", explique Sébastien Cruyt, l'architecte du projet, du bureau Synergy International. "Nous avons démonté et amélioré les cloisons, nous avons gardé les planchers, les câbles électriques et les radiateurs. On a essayé de ne rien jeter, de ne pas avoir de mise en décharge pour ce projet."

Des nouveaux matériaux, recyclables à vie

Et pour les produits neufs, le principe est le même. C'est le potentiel de réutilisation qui oriente le choix des matériaux. Ainsi, pour l'isolation, l'entrepreneur et l'architecte ont opté pour des cloisons en liège, recyclables à vie. Des panneaux recouverts d'un pare-vapeur végétal, fabriqué par la firme Derbigum, située à Perwez. "L'important, ce n'est pas que le produit soit 100% vert ou 100% naturel", poursuit l'architecte. "Mais c'est qu'il soit réutilisable à l'infini. Il faut de la matière première qui garde encore une fonction après sa première vie, et ainsi éviter la mise en décharge."

Tous les intervenants, convaincus par le concept "cradle to cradle"

Le modèle est donc autant environnemental qu'économique. Encore faut-il que tous les acteurs, architecte, maître d'ouvrage et entrepreneur, partagent la même vision. Et visiblement, c'est le cas pour ce chantier à Genval. A la base, c'est une volonté du Groupe Bia et de l'IBW (Intercommunale du brabant wallon) qui sont copropriétaires du site. Et pour mettre en oeuvre le modèle "du berceau au berceau", ils ont fait confiance au bureau d'architecture Synergy International et au groupe Thomas et Piron.

Le chantier de rénovation des 3500 mètres carrés sera terminé début 2015. Le rez de chaussée et le 1er étage seront aménagés en pouponnière d'entreprises, gérée par l'IBW. Les 2 autres étages seront occupés par les employés de Bia.

Pierre-Yves Millet

 
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK