Un champ de 100.000 tulipes retourné à Incourt à cause du coronavirus

Un champ de 100.000 tulipes retourné à Incourt en Brabant wallon à cause du coronavirus
Un champ de 100.000 tulipes retourné à Incourt en Brabant wallon à cause du coronavirus - © Tous droits réservés

C’est une tradition bien ancrée dans l’est du Brabant wallon : la vente de tulipes au carrefour Saint-Michel à Incourt. Chaque année, depuis 27 ans, le Lions Club de Jodoigne vend ces fleurs pour financer divers projets philanthropiques.

Ce lundi, "nous avons pris la décision la mort dans l’âme de retourner le champ pourvu de 100.000 tulipes". C’est ce qu’indique le communiqué de l’organisation de bénévoles.

"Pour cause de Coronavirus"

Les règles de confinement "nous interdisent les rassemblements nécessaires à la réussite de cette opération et nous obligent à retourner notre champ de tulipes".

Il s’agit de l’opération principale du service club jodoignois. "Le champ a été retourné lundi. C’est une bien triste nouvelle car nous n’aurons pas de rentrées financières", témoigne André Habay vice-président du Lions Club. "On a envisagé diverses solutions pour maintenir la vente qui s’étale sur plusieurs semaines mais aucune ne permettait le respect des consignes de confinement".

L’organisation promet que les projets, déjà lancés, continueront à être financés. "Qu’il s’agisse des logements d’urgence "Le Relais", l’ASBL Notre Maison, l’opération "Christmas at home" dans les homes de la région, nous serons toujours présents. En ces temps difficiles nous soutiendrons, autant que possible, les besoins locaux qui pourraient émerger", précise André Habay.

Les responsables du Lions Club nous ont assuré de la volonté de poursuivre l’opération "tulipes du cœur" ces prochaines années.