Un cas -possible- de violences policières à Bruxelles

La bavure se serait produite rue du Belvédère, située juste derrière l’ancien bâtiment de l’INR.
La bavure se serait produite rue du Belvédère, située juste derrière l’ancien bâtiment de l’INR. - © HERWIG VERGULT - win

Une habitante d'Ixelles dit avoir été violentée par des policiers de la zone Bruxelles-Ixelles, la nuit du 22 au 23 juin (la nuit de la fête de la musique). A ce stade, la zone de police refuse de réagir sur le fond de l'affaire. Mais assure qu'une enquête interne va être ouverte. Certains éléments du dossier sont troublants.

Le témoignage de Renate Brantz donne froid dans le dos. Il fait état tour à tour de coups de poings portés à deux reprise, au visage, par deux policiers, d'humiliations permanentes y compris de la part d' autres agents du commissariat, et de comportements pervers dans le chef de certains. Voici quelques extraits choisis: Tout a commencé, dit la victime présumée, par son arrestation et son menottage en pleine rue d'Ixelles, après avoir demandé à des policiers de laisser en paix des jeunes à qui ils s'adressaient. "Le policier qui était à côté de moi m’a dit: ‘tu vas te calmer, tu vas recevoir sur ta g…….’ Après m’avoir frappé sur la droite du visage, ils m’ont dit qu’ils allaient me conduire chez le docteur".

La police refuse de commenter l’affaire

Il est difficile de vérifier chacune des accusations portées par Renate Brantz, puisque la police refuse de commenter le fond de l'affaire, et de nous donner accès au dossier. Mais nous avons en notre possession quelques documents qui attestent de faits précis.

Tout d'abord, l'intéressée a bien été de passage au commissariat, cette nuit-là. Un rapport indique que Renate Brantz a par ailleurs bien été reçue à l'hôpital d'Ixelles, entre 5 et 6 heures du matin, et vue par un médecin. Lui étrangement a déclaré son état de santé satisfaisant.

Pourtant quelques heures plus tard, après sa sortie du commissariat, la victime présumée s'est représentée spontanément au même hôîtal où, là, une médecin a  constaté de multiples contusions, ecchymoses, et hématomes.

Que s'est-il réellement passé cette nuit-là? La question nécessitera une réponse. Un dossier de plainte a été introduit au comité P.

Barbara Boulet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK