Un cas de méningite fulgurante sur le campus de l'ULB

Un cas de méningite fulgurante sur le campus de l’ULB
Un cas de méningite fulgurante sur le campus de l’ULB - © ERIC LALMAND - BELGA

Début de semaine, une des étudiantes qui étudie sur le campus du Solbosch à la faculté des sciences humaines, a contracté une forme bactérienne de méningite. Une maladie contagieuse et mortelle. Pour éviter un second cas, un dispositif a été mis en place. Les étudiants ont été prévenus par mail : "il est très peu probable que d’autres cas se présentent mais nous vous demandons durant une dizaine de jours de collaborer à la surveillance mise en plus pour détecter au plus tôt la survenue éventuelle d’une deuxième infection."

Dans une situation comme celle-ci, il faut impérativement prévenir l’entourage et les collègues afin de traiter rapidement une éventuelle contamination explique Alain Levêque, le vice-recteur aux affaires étudiantes à l’ULB et professeur en épidémiologie: "Premièrement, il faut identifier tous les contacts de proximité que l’étudiante a pu avoir dans les dix derniers jours. Deuxièmement, nous avons envoyé un courrier par mail à toutes ces personnes en leur signifiant qu’elles étaient attendues au service médical si certains symptômes pouvaient se manifester. Troisièmement, s’ils se présentent, il faudra les mettre sous un antibiotique qui lutte contre cette forme de maladie transmissible".

Cette forme de méningite est une maladie contagieuse qui se transmet par la salive : "C’est un germe qui résiste très mal à l’environnement. S’il n’y a pas eu de contact direct, la probabilité d’être contaminé.e est extrêmement faible", conclut le professeur en épidémiologie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK