Un camion s'encastre dans une maison à Spa: deux morts et 4 blessés

L'épave du camion sera emportée dans la soirée
8 images
L'épave du camion sera emportée dans la soirée - © RTBF

Un camion a percuté la façade d'une habitation à Spa, mardi sur le coup de midi. Deux personnes sont décédées, quatre autres sont blessées, parmi lesquelles deux se trouvent dans un état grave. Les voisins sont sous le choc et le bourgmestre demande que l'on interdise aux camions de passer par la Rue de la Sauvenière

Un camion de 40 tonnes a emprunté, semble-t-il illégalement, une route en pente de 8%, ce mardi peu après midi. Le chauffeur a utilisé les immeubles pour freiner son véhicule qui s'est finalement encastré dans une façade. Le conducteur de 47 ans est décédé sur place. La seconde victime est un piéton qui a été fauché par le camion, a indiqué Joseph Houssa, le bourgmestre de Spa, lors d'un point presse. A 19h, la passagère était encore entre la vie et la mort.

"Selon les premières informations, le chauffeur d'une entreprise de Lommel a emprunté la descente de Malchamps malgré l'interdiction aux véhicules de plus de 7 tonnes. Il a ensuite dû faire face à un problème de freins", a expliqué Christian Bonvoisin, commissaire à la zone de police des Fagnes. D'autres voisins disent avoir vu les freins en feu, sans pouvoir dire s'il s'agissait de la cause de l'accident ou la conséquence des vaines tentatives du conducteur d'arrêter son véhicule.

Un poids total proche de 40 tonnes

Le camion, qualifié ADR (transport de produits dangereux), mais qui transportait du terreau, a d’abord percuté une voiture à bord de laquelle se trouvaient deux occupants, les deux personnes ont été grièvement blessées. Puis la façade d’une boulangerie pour finir sa course un peu plus bas dans la façade d'une habitation, a déclaré l'échevin Charles Gradier.

La choc a provoqué un incendie

Après avoir fauché un piéton né en 1936. Le camion s'est finalement encastré contre la façade du numéro 19. Le chauffeur du camion et le piéton sont décédés tandis que le pronostic vital de l'un des deux occupants de la voiture est toujours engagé. Deux autres personnes, dont un pompier, ont été légèrement blessées.

Le choc a été suivi d'un incendie. Un incendie rapidement maîtrisé par les pompiers présents en nombre sur place. L’échevin nous a également déclaré que tout danger était désormais écarté.

Un périmètre de sécurité a été établi et un centre de crise a été mis en place.

Selon les premières constatations, le camion, qui aurait eu un problème de freins, circulait sur une voirie interdite aux plus de 7 tonnes. "D'après les premières constatations, le camion avait emprunté cette route malgré une interdiction aux véhicules de cette taille", a indiqué la procureure du Roi au parquet de Verviers, Christine Wilwerth.

Un accident similaire avait fait un mort au même endroit en 1946, un autre trois victimes en 1986. De nombreux voisins se souviennent d'autres accidents du même type dans la même rue et avec des circonstances similaires.

La N62 a été coupée à la circulation, dans les deux sens. Un expert automobile a été dépêché sur les lieux par le parquet de Verviers pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. Le laboratoire de la PJF de Verviers s'est également rendu sur place.

Interdire la route aux camions

Le bourgmestre Joseph Houssa dit avoir déjà renforcé la signalisation, mais que la mesure est insuffisante: "Pourtant les camions disposent des GPS qui leur interdisent de passer par ici. Le camion qui venait de Malmedy aurait pu très bien prendre l'autoroute, mais il a voulu gagner quelques km en empruntant une route interdite." Selon lui, la solution serait d'aménager la route comme cela a été fait pour la descente de Stavelot. Il conclut: "C'est une route régionale, je ne peux rien faire. Il faut interdire aux camions de passer par la Sauvenière."

Un combi de la zone de police Vesdre accidenté alors qu'il se rendait à Spa

Un combi de la zone de police Vesdre a été percuté par un autre véhicule qui n'aurait pas respecté une priorité, alors qu'il se rendait en intervention sur les lieux de l'accident de camion à Spa.

Les trois agents qui se trouvaient à bord du véhicule qui s'est retrouvé sur le flanc à hauteur de Jehanster ne sont que légèrement blessés, a indiqué la zone de police Vesdre, qui n'a pas procédé aux constats.

RTBF avec Belga

Scène de l'accident après l'intervention des pompiers

Selon Marco Vinassa, commandant de la protection civile, "C’est une gestion de crise. Des bâtiments sont ébranlés et il faudra vérifier leur stabilité. La chaussée est encombrée et rendue glissante". Les pompiers continueront à vider les sacs de terreau avant que la rue ne soit rouverte à la circulation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK