Un buste du pape François remis en personne à Rome par un sculpteur d'Amay

Un buste du pape François remis en personne à Rome par un sculpteur d’Amay
Un buste du pape François remis en personne à Rome par un sculpteur d’Amay - © Tous droits réservés

C'est un voyage pas comme les autres que s'apprête à faire Eric Remont. Cet artiste originaire d'Amay a réalisé un buste à l’effigie du Pape François. Ce sculpteur de 61 ans s’envolera pour Rome ce mardi où il remettra son œuvre en personne au Pape François, mercredi matin.

Ce spécialiste de modélisme réalise des maquettes depuis plusieurs années. L’artiste n’en est pas à son coup d’essai. Il a déjà réalisé plusieurs bustes de personnages historiques comme Napoléon, le Général De Gaulle ou encore Barack Obama…

Eric Rémont a travaillé plus d’un an sur ce buste du Pape François. Un travail qui a nécessité 1500 heures de travail. "Le buste fait 30 cm de hauteur, 5 kg auquel il faut ajouter les 3 kg du socle, insiste-t-il. Ce qui est intéressant, c’est la posture dans laquelle je l’ai représenté. Je lui ai donné une attitude sympa, les lunettes sur le nez et le regard vers le haut. C’est assez inhabituel."

Colloque singulier avec le pape

Ce buste, le sculpteur ira le remettre en mains propres au Pape ce mercredi, à Rome. L’artiste se réjouit de pouvoir voir en direct l’effet que produira son œuvre sur le pape. La rencontre aura lieu en présence de l'Evêque de Liège, Mgr Delville, qui a soutenu ce projet. "Le soutien de l’Evêque a été prépondérant. Il a porté le dossier à Rome et a pris les contacts, insiste l’artiste. Mais c’est aussi sa qualité qui a fait la différence".

Mercredi matin, au terme de l’audience publique avec le Pape, il aura droit à une audience privée avec le souverain pontif. Un honneur pour Eric Rémont qui avoue avoir eu envie de réaliser un buste du Pape parce qu’il a été touché pour son message.

Transport périlleux

Pour emmener sa sculpture à Rome, Eric Rémont a pris ses précautions. "J’ai réservé une place d’avion en plus, confesse l’artiste d’Amay. C’est hors de question de mettre la sculpture dans la soute à bagages. On va devoir être très précautionneux. C’est très fragile, il ne faudrait pas l’endommager."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK