Un bâtiment de Marcel Leborgne classé à Charleroi

Si vous habitez ou travaillez à Charleroi, vous passez peut-être devant régulièrement sans plus lui prêter attention : le "paquebot" de l'architecte Marcel Leborgne, building des années 1930, juste à l'entrée de l'avenue Meurée, vient d'être classé par la Région wallonne et sera donc désormais protégé.

Le "paquebot", c'est un surnom. Son vrai nom, c'est la résidence Albert, mais le "paquebot", ça lui va mieux. Jetez un coup d'oeil en passant sur le pont Saint-Roch, juste après la Sambre et le chemin de fer. Huit étages, des doubles terrasses autour d'une proue arrondie et vitrée, un petit air de digue de mer, une gueule des années trente et pour cause: c'est en 1938 que l'architecte Marcel Leborgne l'a construit.

 

Marcel Leborgne, c'est "du carolo" pure souche. Il est né à Gilly, en 1898, il a fait ses études chez les Jésuites puis à Saint-Luc, puisque l'architecture était ce qui le tentait. Sa grande période, c'est l'entre-deux-guerres. Et le "paquebot", c'est son oeuvre la plus monumentale. La voilà classée, désormais, donc protégée. On ne modifiera plus son aspect, sa façade, ses baies vitrées.

 

Le "paquebot" rejoint sur la liste des bâtiments carolorégiens classés. Un de ses frères : l'immeuble des pianos De Heug, sur le Quai de Brabant. Celui-là est de 1933. Il est soutenu par de multiples béquilles, mais on lui refera une jeunesse en reconstruisant la Ville Basse. Marcel Leborgne, mort en 1978, survit vaille que vaille dans Charleroi.

 

A. Vaessen

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK