Un ancien chef présumé de bande urbaine condamné à sept ans de prison

Un ancien chef présumé de bande urbaine condamné à sept ans de prison
Un ancien chef présumé de bande urbaine condamné à sept ans de prison - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mardi, Y.K., ancien chef présumé de la bande urbaine des Balck Wolves, à sept ans de prison, pour tentative de meurtre. Le ministère public avait requis la culpabilité pour tentative d'assassinat et une peine de onze ans de prison, mais le tribunal a suivi la défense en déclarant non établie la circonstance aggravante de préméditation.

L'homme, qui cumule déjà neuf condamnations pour des faits de trafic de stupéfiants, de vol avec violence et de port d'armes, était poursuivi pour tentative d'assassinat, commise le 18 février 2019 dans le quartier Matonge, à Ixelles.

Ce jour-là en matinée, Y.K. et un dénommé R. se sont disputés, pour des raisons qui ont varié selon la version de l'un et de l'autre. Plus tard, R. s'est rendu chez Y.K. en compagnie de deux autres individus, dont un connu pour être membre de la bande urbaine Mafia africaine, afin de s'expliquer.

Y.K. les a alors retrouvés en bas de son immeuble, une arme à feu équipée d'un silencieux à la main. Il a fait feu à trois reprises et R. a été blessé.

Face au juge, le prévenu a soutenu que R. l'avait menacé avec un couteau, raison pour laquelle il a tiré sur lui.