Un accord a été trouvé à Schaerbeek: on retire la grille entre les cimetières civil et multiconfessionnel

Au cimetière de Schaerbeek, un grille avait été installée, séparant ainsi les tombes civiles des multiconfessionnelles.
Au cimetière de Schaerbeek, un grille avait été installée, séparant ainsi les tombes civiles des multiconfessionnelles. - © RTBF

Chrétiens, orthodoxes, juifs ou musulmans entrent par l'accès principal. Un cimetière multiconfessionnel qui pourra rester ouvert au-delà de 16h00, comme l'avait demandé l'intercommunale qui en a la charge.

Car là était le problème : les enterrements des personnes musulmanes, orthodoxes ou juives ont parfois lieu après 16h00, le moment de fermeture du cimetière civil. L'intercommunale avait donc demandé une plus grande autonomie dans la gestion de son cimetière, situé à l'extrémité est du cimetière civil.

L'échevin Bernard Guillaume y voyait un problème de sécurité. N'importe qui aurait pu rentrer en fin de journée et commettre des vols, nous disait-il à l'époque. Alors il a installé une grille pour séparer les deux cimetières. Ce qui a choqué de nombreuses familles de défunts inhumés là.

Une pétition a recueilli près de 5000 signatures pour retirer cette clôture. Et il a fallu sept mois pour trouver un accord : on retire le grillage, dès la semaine prochaine. Et chaque partie du cimetière a sa responsabilité dans la gestion et la surveillance des lieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK