ULg: Ouverture de la Maison des Sciences de l'Homme

Maison des Sciences de l'Homme
Maison des Sciences de l'Homme - © DR

L'Université de Liège vient de se doter d'une "Maison des Sciences de l'Homme, une initiative qui vise à valoriser les sciences humaines, à travers des interventions sur des questions de société. L'objectif est de travailler en partenariat avec le milieu socio-culturel liégeois très actif, et de proposer des échanges entre les chercheurs, les enseignants, et la société civile.

Les chercheurs et les enseignants de l'Université sont souvent sollicités, comme experts, pour donner un avis ou étayer une problématique: la toxicomanie, le tracé du futur tram, le travail précaire par exemple. La Maison des Sciences de l'Homme veut renforcer ce rôle de dialogue et d'éclairage auprès des associations et de Mr et Mme Tout-le-monde.

Rachel Brahy (coordinatrice scientifique de la MSH):"Notre fer de lance c'est bien d'être présent dans la cité, de prendre à bras-le-corps des questions qui concernent le développement de notre ville et de notre région.On prépare un débat de rentrée sur le rôle des sciences dans la cité, ensuite la question de la médiation familiale.Une question qui retient notre intérêt pour le moment c'est celle du droit à l'image: qu'est-ce qu'on peut faire des photos qu'on prend, qu'on diffuse, qu'on fait.Des personnes qui se disent simplement :"Cette question m'intéresse, parce que dans l'utilisation que je fais de Facebook, j'ai déjà été confronté à tel ou tel souci".

Partenaires déjà contactés par la Maison des Sciences de l'Homme, le secteur social, les hautes écoles liégeoises, les organisations syndicales, mais aussi le Mnema, et certaines asbl culturelles comme les Grignoux.

La première manifestation de cette nouvelle Maison des Sciences de l'Homme, en partenariat avec le Cripel, le Centre régional pour l'intégration des personnes étrangères, a lieu ce 6 juin à 18H30 à la librairie Livre aux Trésors, avec le sociologue et chercheur de l'ULg Marco Martiniello, sur le thème de "Penser l'ethnicité". 

Ecoutez ci-contre l'interview de Rachel Brahy

 

Alain Delaunois


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir