ULB: des étudiants en architecture vont construire un centre pour enfants au Bénin

Les quatre étudiants en architecture, lors d'une visite au Bénin.
2 images
Les quatre étudiants en architecture, lors d'une visite au Bénin. - © l'Harmattan

Ce ne sont encore que des plans d'étudiants en architecture, mais chose plutôt rare dans le cadre d'un travail scolaire, ceux-ci se concrétiseront bientôt sur le terrain. Ils s'appellent Ariana, Doryan, Corentin et Florian. Pour leur travail de fin d'études, ces quatre étudiants de la Faculté La Cambre Horta ont imaginé un centre d'accueil pour enfants orphelins et défavorisés dans un village du Bénin en Afrique.

Ce matin-là, ils trimbalent leurs deux maquettes à travers la bibliothèque de la faculté. Avec entrain, Ariana Fabrizi-De Biani détaille le projet de 7500 m² : "Il y a trois parties : un pôle public avec une bibliothèque et une salle d'étude; un pôle cuisine avec un préau pour 80 enfants et un grand potager en permaculture; un pôle logements d'urgence qui pourra accueillir jusqu'à 24 enfants."

Après avoir vécu un mois là-bas, tu te rends compte de la réalité, des moyens et des besoins.

C'est grâce à un partenariat avec des associations béninoise et belge que les quatre comparses pourront selon toute vraisemblance concrétiser ce qui n'aurait pu rester qu'un projet sur papier. Leur centre sera construit dans le centre du Bénin, à Sowé, village de 5000 âmes, dont 1000 enfants, parmi lesquels une grande proportion sont orphelins et/ou défavorisés suite à des épidémies répétées de choléra entre les années 2000 et 2010.

Au départ d'un concours académique qu'ils ont remporté, ces futurs architectes se sont rendus trois fois sur place. "Après avoir vécu un mois là-bas, tu te rends compte de la réalité, des moyens et des besoins, explique Ariana. En étroite collaboration avec les gens du village, on a fait toute une recherche sur les techniques et matériaux locaux, et cela se retrouve dans le projet final." Le centre sera ainsi un alliage de terre crue, de paille et de bois.

On est très contents. Cela fait cinq ans qu'on fait des projets dans le vent.

Pour ces étudiants bruxellois en dernière année, la perspective de concrétiser ce projet est vue comme un aboutissement. "On est très contents, enchaîne Doryan Kuschner. Cela fait cinq ans qu'on fait des projets qui sont complètement dans le vent. On a une certaine expérience, même si on n'a pas beaucoup d'expertise sur le terrain. Là, ça nous permet de faire une transition parfaite entre études et monde professionnel. Et il faut dire qu'il y a quand même beaucoup de gens qui sont contents de voir que c'est possible de le faire. Je pense que l'on va voir dans les années à venir de plus en plus de projets d'étudiants qui vont se concrétiser. Je crois qu'on a lancé une bonne énergie dans la faculté à ce niveau-là."

La construction du centre devrait débuter en octobre prochain. Reste d'ici là à boucler le budget nécessaire, estimé à 123 000 euros. Le financement sera à 85% privé. Mais les porteurs du projet ont lancé un financement participatif pour les 15% restants.

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK