Uccle: mort annoncée des marronniers de l'avenue W. Churchill?

Avenue Winston Churchill - Bruxelles
Avenue Winston Churchill - Bruxelles - © Flickr: michaeldgbailey

Le sort des marronniers de l'avenue Winston Churchill, à Uccle, était en débat jeudi au Parlement bruxellois. Deux députées MR ont reproché à Brigitte Grouwels de faire abattre les arbres de l'avenue pour la création d'une troisième ligne de tram.

Béatrice Fraiteur et Marion Lemesre (MR) volent au secours des marronniers de l'avenue Winston Churchill. Brigitte Grouwels, ministre des Travaux publics et de la Mobilité (CD&V), veut les faire abattre et replanter ensuite d'autres essences dans la prestigieuse artère uccloise. Pour Brigitte Grouwels, c'est une question de sécurité publique, et rien d'autre : "L’état des vieux marronniers s’est aggravé, et ces arbres ont atteint un degré de dangerosité plus élevé. Il est heureux que les conditions météorologiques n’aient pas été défavorables au cours de ces dernières années."

La ministre l'affirme, il n'y a aucun lien entre l'abattage des marronniers et d'éventuels projets de la STIB de créer une troisième ligne de tram dans cette partie de la ville. La libérale Marion Lemesre n'en croit pas un mot : "C’est quand même curieux que systématiquement les arbres sont vieux ou malades dans des artères où la STIB veut s’implanter. Ça fait déjà dix ans qu’on annonce qu’ils tombent, ils ne sont toujours pas tombés. Je ne vous crois pas quand vous dites que ce n’est pas lié, et je voudrais donc voir les plans."

Les riverains et la commune d'Uccle s'opposent à l'abattage des marronniers. Tout arbre a une fin, justifie la ministre.

 

P. Carlot - N. Nahjari

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK