Tunnel de Cointe fermé : Liège présente ses solutions de mobilité pour la rentrée

C’est une belle pagaille qui s’annonce sur les routes liégeoise. Une portion du tunnel de Cointe, endommagé par les graves inondations du mois de juillet, reste fermée à la circulation. Avec la rentrée des classes, les autorités craignent un engorgement des principaux axes. La Ville de Liège, la police et le ministre wallon de la Mobilité présentaient ce mardi un plan d’action pour tenter de faire face à cette situation.

Un encadrement de la circulation des poids lourds

Première mesure : les poids lourds de plus de 7,5 tonnes seront interdits dans l’agglomération liégeoise jusqu’à mi-octobre.

Les chauffeurs de camions sont par ailleurs invités à éviter la N61, en fond de vallée, qui traverse des zones sinistrées et à privilégier l’autoroute.

Une offre de bus renforcée

Le deuxième volet du plan consiste à encourager les automobilistes à laisser leur voiture au garage et à privilégier le bus ou le train pour leurs déplacements.

Une nouvelle ligne TEC voit le jour dès ce premier septembre. La ligne 158 va relier Chênée et le Sart-Tilman.

Autre nouvelle ligne : la ligne 39, entre le parking P + R de Vottem et le centre-ville. Elle est gratuite et sera active du 1er septembre à la mi-octobre.

Par ailleurs la fréquence des bus, sur les lignes Express Marche – Liège (E20) et Arlon-Liège (E69) est revue à la hausse : un bus par heure sur ces deux lignes, dans les deux sens.

Des parkings de délestage gratuits près des gares

A la gare d’Angleur, 139 places de parking supplémentaires seront disponibles, pour garer sa voiture avant de prendre le train. Les parkings de délestage des gares d’Ans et d’Esneux restent également accessibles et seront gratuits.

Pour les personnes sinistrées, l’ensemble du réseau TEC et SNCB sera gratuit jusqu’à fin octobre. Ces personnes doivent se signaler sur le site de la Région wallonne.

Par ailleurs, les primes à l’achat d’un vélo sont revues à la hausse sous certaines conditions.

Les autorités demandent enfin aux Liégeois de rester en télétravail, lorsque cela est possible.

Des mesures incitatives plutôt que coercitives

La plupart des mesures énoncées par la Ville de Liège et le Ministre wallon de la mobilité reposent en fait sur la bonne volonté des Liégeois. Il s’agit plutôt d’un appel à changer, au moins ponctuellement, ses habitudes.

Pour Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège, c’est une question de solidarité. "Pendant six semaines, jusqu’à la réouverture partielle du tunnel, nous allons connaître une situation difficile. C’est le moment pour tous ceux qui n’ont pas directement été touchés par ces inondations de réfléchir à la manière dont ils se déplacent pour essayer de construire ensemble une solution de mobilité, avec de nouveaux comportements".

Les mesures prises seront régulièrement discutées et réévaluées en fonction de la situation sur les routes liégeoises.

Extrait de notre 13h

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK