Tueurs du Brabant: plus de fouilles sur le site minier d'Escouffaux depuis mars

L’un des portraits robots réalisés dans le cadre de l’enquête sur les tueries du Brabant.
L’un des portraits robots réalisés dans le cadre de l’enquête sur les tueries du Brabant. - © DR

La juge d'instruction Martine Michel a démenti ce lundi l'information publiée dans la presse flamande quant à la tenue de nouvelles fouilles sur le site minier d'Escouffaux. Celles-ci ont été menées il y a deux mois et n'ont pas donné de résultats.

La juge d'instruction, en charge du dossier des Tueurs du Brabant, a tenu à démentir l'information selon laquelle de nouvelles fouilles seraient en cours sur l'ancien site minier d'Escouffaux, à Hornu. Celles-ci ont en effet été menées au début du mois de mars, sans résultats probants, selon Martine Michel.

Par le passé, le terrain était la propriété de Georges H., un militaire connu pour ses liens avec l'extrême droite et aujourd'hui décédé. Les enquêteurs étaient à la recherche d'un cadavre et d'une épave de voiture. Le corps recherché était celui d'un membre de la bande qui aurait pu être tué par les tirs d'un policier à Alost en 1985.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK