Tuerie de Liège: des familles veulent porter plainte contre l'Etat

Le 13 décembre 2011, un homme âgé de 33 ans, Nordine Amrani, a tué cinq personnes et blessé 123 autres sur la place Saint-Lambert, à Liège, avant de se donner la mort.      

Près d'un an après le drame, les familles des victimes envisagent d'introduire un recours à l'encontre de l’État belge, à la suite d'une série de manquements. Car, selon elles, la libération conditionnelle du tueur de la place Saint-Lambert n'aurait pas été correctement surveillée.      

"Au stade actuel, avec Me Renaud Molders, le conseil d'autres parties civiles, nous étudions cette éventualité", a déclaré Me Alexandre Wilmotte. "La volonté des familles, c'est de pouvoir dénoncer des problématiques, une série de manquements qui ont pu être constatés pour dégager des solutions afin que cela ne se reproduise plus jamais."

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK