Tuerie à Liège: Nordine Amrani en lien avec le grand banditisme

Pour comprendre les circonstances qui ont entouré le drame, les enquêteurs tentent de retracer le parcours du criminel. Qui il a vu dans les semaines qui ont précédé la tuerie, où et quand.

Un élément émerge du dossier : les liens entre Amrani et le grand banditisme

Et plus précisément des liens avec un certain Pepe Rosato, un des accusés du procès Habran dont le sort devra être fixé lors d'une prochaine Cour d'Assises. Il y a cinq ans, les deux individus se sont côtoyés en prison et ont continué à entretenir des relations régulières après leur incarcération.

La proximité entre Rosato et le couple Amrani ne fait aucun doute

Le jour du drame, c'est Rosato qui emmène l'épouse du tueur sur la Place Saint-Lambert après qu'elle ait compris qu'il s'agissait de son mari. C'est lui qui dans la foulée l'accompagne jusqu'au Palais de Justice où elle se rend spontanément. C'est encore lui qui la soutient quand elle va reconnaître le corps à la morgue. Même si la prison abrite rarement des enfants de chœur, certains rapprochements ne se font pas au hasard.

Les parents du petit Gabriel se constituent partie civile

Par ailleurs, une première constitution de partie civile est intervenue dans ce dossier : celle des parents du bébé décédé dans la fusillade.

P. Scheffers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK