Tubize: destruction de trois tours de logements sociaux au quartier des Clos

Le bâtiment désossé laisse apparaître sa structure en acier.
3 images
Le bâtiment désossé laisse apparaître sa structure en acier. - © Hugues Van Peel - RTBF

La revitalisation du quartier des Clos à Tubize est entrée dans une phase cruciale. La Société wallonne du Logement, propriétaire des lieux, procède en ce moment à la démolition de trois des cinq tours de logements sociaux. Ces bâtiments étaient inoccupés depuis près de deux ans pour des raisons de sécurité et de salubrité. Une rénovation aurait été trop coûteuse.

Depuis plusieurs semaines, le quartier des Clos vit au rythme de ce chantier titanesque. Pour faire tomber les tours, la société Wanty n’utilise pas d’explosif mais des grues et des pinces géantes pour couper les poutres en métal. Les ouvriers travaillent étage après étage et en escalier, pour éviter l’effondrement brutal de la structure métallique. La première tour est déjà partiellement détruite, la deuxième est en cours de désamiantage.

Ces tours font partie d’une cité construite dans les années 70. A l’époque, le quartier comptait plus de 500 logements sociaux. Il n’en reste aujourd'hui que 350 environ. Deux tours et les autres bâtiments répartis sur le site ont été rénovés dans les années 2000, mais la facture pour les trois tours restantes a paru beaucoup trop importante. La Société wallonne du Logement a donc opté pour une démolition. Le coût du chantier est estimé à 630 000 euros (HTVA). Les travaux s’achèveront en septembre.

De la convivialité à la place des tours

Il n’est pas prévu dans l'immédiat de reconstruire de nouveaux logements à cet endroit pour compenser la diminution importante du nombre d'habitations dans la cité. Les tours laisseront la place à une plaine de jeux, un espace vert et un jardin communautaire.

La société des Habitations sociales du Roman Païs (gestionnaire et futur propriétaire du site) a tout de même introduit récemment une demande de permis pour la construction d’une barre de douze logements ailleurs dans la cité (dont quatre logements pour personnes à mobilité réduite). Le modèle de cette barre est totalement différent de celui des tours: il n’y aura pas de parties communes, chaque appartement aura son entrée privative.

Hugues Van Peel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK