Tubize: des repères de crues pour se rappeler que les inondations restent un danger

Durant le mois de mai, l'administration communale de Tubize a fait installer une vingtaine de plaquettes dans les rues. Elles rappellent la hauteur atteinte par l'eau lors de la dernière crue spectaculaire, à savoir celle de novembre 2010. Dans certaines rues, l'eau a atteint un mètre cinquante. Mais ceci n'a pas pour objectif d'informer sur un simple record. Cela participe à la lutte contre les inondations.

Mais en quoi une simple plaquette peut-elle participer à cette lutte? Elles rappellent ou informent les habitants que cela a existé. Il faut savoir qu'à Tubize, tous les ans, 25% de la population déménage et donc emménage. Une population qui n'est pas nécessairement au courant des inondations qui se sont déroulées dans le quartier qu'elle va intégrer.

En 2013, la commune de Tubize a mis en place un plan de prévention des risques d'inondations (PPRI). Une série de travaux sur le parcours des 13 cours d'eau qui traverses la commune ont été réalisés avec l'aide de la province, de la région et de divers acteurs du secteur. Ajoutons que Tubize a attribué la fonction d'échevin de la lutte contre les inondations à Bruno Soudan. En Belgique il n'existe aucun autre échevin ayant cette attribution!

Les inondations sont un réel souci à Tubize. Elles ont causé des dégâts considérables dont certains habitants ont mis des mois à effacer les stigmates. Cela a couté très cher tant au particulier qu'à la communauté. Alors on veut tout mettre en œuvre pour que cela arrive le moins souvent et pour se prémunir au mieux. Les repères de crues sont obligatoires en France selon Bruno Soudan, alors pourquoi pas chez nous ajoute l'échevin de la lutte contre les inondations? En tout cas, à Tubize, ils rappellent que quelques gestes simples permettent de se prémunir de ces catastrophes naturelles comme la fermeture hermétique des soupiraux de caves.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK