Trooz: la commune veut acheter le pont de La Brouck mais l'argent wallon tarde à venir

L’ancien pont de La Brouck a été endommagé en août 2011 par un camion.
L’ancien pont de La Brouck a été endommagé en août 2011 par un camion. - © Olivier Morlet

Une opération qu'elle pourra peut-être finaliser avant la fin de l'année si la Région wallonne trouve l'argent du subside demandé. Le pont de La Brouck appartient à une société privée. Il remplace l'ancien pont (cassé par un camion trop lourd). La commune a décidé d'acheter l'ouvrage, mais l'argent promis n'est toujours pas là.

C'est en août 2011 qu'un camion de quarante tonnes, beaucoup trop lourd pour y passer, a démoli l'ancien pont de La Brouck. La commune a fait poser un pont provisoire. Un pont qui appartient à une société privée et qui lui coûte 2000 euros par mois de location.

Très vite, la municipalité a décidé d'acheter ce pont provisoire et de le rendre définitif. La commune comptait sur un subside wallon de 60% sur un total de 400 000 euros. Mais l'argent n'est pas venu. Parce que le dossier est arrivé trop tard, nous dit le cabinet du ministre Furlan.

Et peu importe si ce retard est dû aux lenteurs de l'administration wallonne plutôt qu'à la commune de Trooz. C'est ennuyeux pour la commune qui ne peut pas aménager le pont puisqu'elle n'en est pas propriétaire. Elle n'a pas pu y placer d'éclairage, ni en aménager les accès piétons.

Officiellement, pour acheter son pont, Trooz devra attendre que soit mis en place, en 2014, le nouveau système de subsidiation des travaux. Officieusement, il se dit que le ministre Furlan tente de trouver des moyens exceptionnels pour qu'enfin Trooz devienne propriétaire du pont de La Brouck.

François Braibant

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK