Trois-Ponts: une habitante sélectionnée pour Euroskills

La taille de pierre est une technique que Charlotte Martin a déjà pu pratiquer sur de prestigieux chantiers comme les rénovations des cathédrales d’York en Ecosse et de Fribourg en Allemagne.

"A la base, suite à mes études en restauration d’œuvre d’art, je n’ai pas trouvé de travail. Je me suis donc lancée dans la taille de pierre en faisant des stages et des formations à l’étranger, explique Charlotte. Dans la taille de pierre j’aime la pratique, le physique, la patience. J’y mets toute mon énergie corporelle. Quand le travail est fini, il y a cette fierté d’avoir fait quelque chose qui, au bout de cent ans, va toujours être là. Le plus difficile a été de me lancer dans un métier qui n’est pas reconnu comme un métier féminin. Il a fallu m’intégrer dans une équipe totalement masculine. Au début j’ai douté de moi et j’ai persévérer parce que à l’étranger c’est différent. En France, en Angleterre et en Allemagne, il y a beaucoup de femmes qui exercent ce métier ".

La préparation à l'Euroskills

Pour les participants, l’heure est donc à la préparation car le niveau de cette compétition est très élevé. Il faut se préparer mentalement mais également physiquement. Comme l'explique Charlotte. " Il faut pouvoir gérer la pression. Mon ambition est de montrer que les femmes peuvent exercer un métier d'hommes. C'est un honneur pour moi de représenter la Belgique et de pouvoir valoriser ce beau métier".

Olivier Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK