Trois-Ponts : des élections pour faire table rase du passé

Depuis plusieurs législatures, le niveau des discussions au sein du Conseil communal de Trois-Ponts est plus proche de celui d’un bac à sable de maternelles que d’un groupe d’adultes. En cause, les grandes tensions entre partis, mais aussi à l’intérieur même de ceux-ci.  Et la législature qui se termine a sans doute atteint des sommets en la matière.

Mais pour ces élections, les plus antagonistes du conseil seront absents ou en fin de liste. Exit donc le bourgmestre Jean-Luc Gabriel et l’échevin Michel Bureau. Quant à Pierre Hallet, il se retrouve à la dernière place de la liste Vivre, conduite par Jacques Servais. Mais il faudra voir si le " cadeau " ne sera pas empoisonné avec deux candidats bourgmestres déclarés ou non.

L’apaisement reste toutefois possible. Toutes les têtes de liste présentent une certaine virginité face aux tensions du passé. Victorine Margrève-Gustin était certes échevine, mais elle a su rester en dehors des conflits. Elle est la candidate bourgmestre de L’Avenir avec Vous. Quant à Francis Bairin, qui conduira la liste Défi, il est nouveau en politique mais son implication dans la vie culturelle et associative locale pourrait lui valoir des sympathies.

Aucun des trois groupes ne peut prétendre à obtenir une majorité absolue. Une coalition sera certainement nécessaire et l’apaisement qui se ressent déjà dans la campagne électorale laisse entrevoir que toutes les alliances seront possibles. L’électeur aura donc vraiment son mot à dire à Trois-Ponts.

Quant aux principaux dossiers à venir, ils devraient être la rénovation et l’étanchéité de la piscine communale, voire l’agrandissement de l’école communale.

Olivier Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK