Trois peines de trois ans de prison pour un trafic de stupéfiants à Court-Saint-Etienne

Le palais de justice de Nivelles.
Le palais de justice de Nivelles. - © Belga

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné lundi Fouad E., un habitant de Court-Saint-Etienne né en 1970, à trois ans de prison avec un sursis probatoire pour la moitié de cette peine, et lui a confisqué une somme de 45.000 euros. Ses complices, Salim B. (1989) et Redouane H. (1984), écopent chacun de peines de trois ans de prison avec un sursis pour ce qui excède la détention préventive. Mohamed A. (1986) prend 30 mois de prison avec sursis, et deux prévenues sont condamnées par défaut à 12 mois de prison ferme. Tous participaient, en 2017, à un trafic de cocaïne.

Les informations qui ont permis aux enquêteurs de constituer ce dossier de quatre cartons faisaient état, en septembre 2017, d'un trafic de stupéfiants organisé à Court-Saint-Etienne. Plusieurs prévenus en incapacité de travail se fournissaient dans un bar de Charleroi, et organisaient des soirées festives en début de mois à Court, au cours desquelles de la cocaïne était consommée. Les suspects vendaient également de la drogue à plusieurs clients.

Des écoutes téléphoniques ont permis aux enquêteurs d'entendre des conversations codées mais assez surréalistes, où il était notamment question d'acheter un kilo de couscous à crédit, ou de commander deux jours à l'avance pour avoir le temps de préparer un coca. A l'audience, les prévenus concédaient des faits de "dépanne" mais niaient participer à un trafic d'ampleur.

Le tribunal, lundi, a estimé que les préventions étaient établies. En plus des peines de prison, 45.000 euros sont confisqués à Fouad E., 15.000 euros à Salim B. ainsi qu'à Redouane H., et 10.000 euros à Mohamed A. Les véhicules de deux prévenues condamnées par défaut sont également confisqués.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK