Trois fausses alertes à la bombe ont créé la pagaille ce jeudi à Bruxelles

Par trois fois, la police a dû procéder à une évacuation des lieux (illustration).
Par trois fois, la police a dû procéder à une évacuation des lieux (illustration). - © Belga

La première alerte à la bombe a été signalée ce jeudi matin au siège de Mercedes, situé chaussée de Louvain à Woluwe-Saint-Lambert.

Un mail était parvenu au siège de Mercedes, vers 10h00, annonçant la présence d'une bombe. La police s'est rendue sur place, ainsi que des chiens pisteurs.

La chaussée de Louvain et l’avenue des Communautés avaient été fermées, avec des répercussions sur la E40 venant de Liège. La circulation sur le pont de la E40 sortie Evere était à l’arrêt. En tout, ce sont plus de 700 personnes qui ont été évacués du site.

L’alerte a finalement été levée vers 13h45. Aucun élément suspect n'a été découvert durant la fouille des 12 hectares du site.

Forest National visé

Une autre alerte à la bombe a été lancée jeudi soi,r avant le concert d'Eros Ramazotti à Forest National.

Un concert qui a bel et bien eu lieu à l'heure. Par contre, vers 16h30, la police a fait évacuer la salle et le magasin Colruyt voisin. Elle avait été avertie de la présence d'explosifs.

Il y avait encore très peu de monde dans la salle de concert au moment de l’alerte. Au total, "seules" 200 personnes ont été évacuées, en ce compris les personnes qui se trouvaient dans le magasin.

L'alerte à la bombe a été levée vers 18h30. Aucun explosif n'a été trouvé par les forces de l’ordre. Et le concert donc a pu se dérouler comme prévu.

La VUB, à Jette, aussi évacuée

Troisième alerte à la bombe hier, à la VUB cette fois. Là aussi les campus de la VUB ont dû être évacués.

Un appel anonyme avait fait état de la présence d'une bombe et ce, en représailles aux mauvais traitements infligés aux animaux dans les labos. Là non plus, les fouilles n'ont rien révélé.

Par ailleurs, précisons que Gaia, qui avait dénoncé les mauvais traitements, a condamné fermement jeudi soir cette alerte en précisant par communiqué que ce type d'action ne faisait pas avancer d'un millimètre la cause animale.

 

D'après Belga, Le parquet de Bruxelles indique que des enquêtes ont été ouvertes sur les différentes alertes à la bombe de jeudi à Bruxelles. Aucun suspect n'a été identifié et aucun lien n'a pu être établi entre les différentes alertes pour le moment.

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK