Trois ans ferme pour de multiples faits de violence à Philippeville

Le palais de justice de Dinant.
Le palais de justice de Dinant. - © Belga

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné mercredi un homme poursuivi pour de multiples faits de violence (menaces, coups et blessures, tentative de meurtre) commis en 2016 et 2017 à Philippeville à une peine de prison de trois ans ferme.

Le prévenu avait notamment tiré deux coups de feu avec un pistolet d'alarme en direction d'un garagiste de la région. Pour éviter d'être blessé, ce dernier avait dû saisir le bras de son agresseur et le frapper à plusieurs reprises. "Il y avait un problème d'essuie-glace et de pompe à eau à une voiture qu'il avait vendue. Cela faisait une semaine qu'il avait promis de regarder", expliquait l'auteur des faits à l'audience.

Le prévenu était également poursuivi pour avoir porté des coups à sa compagne, et pour avoir agressé son neveu un peu plus tard. Mais aussi pour avoir frappé un individu dans une friterie. Enfin, il devait également se défendre de s'être fait passer pour un avocat, en adressant des courriers à certains professionnels.

Lors de l'audience, ce Philippevillain avait plaidé une peine de travail, une peine de probation autonome ou une surveillance sous bracelet électronique. Ces peines ne lui ont toutefois pas été accordées. "Vu l'absence totale d'amendement, les nombreux antécédents judiciaires et l'attitude arrogante et de défi adoptée par rapport au tribunal, seule une privative de liberté est de nature à lui faire prendre conscience de ses agissements", a motivé le tribunal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK