Tribunal Correctionnel de Tournai: huit mois de prison pour avoir harcelé le bourgmestre d'Antoing

Les faits se sont déroulés à Antoing
Les faits se sont déroulés à Antoing - © Belga - Virginie Lefour

Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné à huit mois de prison un homme qui avait harcelé le bourgmestre socialiste de la Ville d'Antoing, Bernard Bauwens. Ce dernier avait signé un arrêté statuant sur l'insalubrité de deux immeubles dont le prévenu était propriétaire. Mécontent, celui-ci avait notamment apposé des cadavres de chats aux vitres du domicile privé du maïeur.

Le prévenu avait transformé deux maisons en studios, déclarés plus tard insalubres par un arrêté du bourgmestre.   En mars 2017, l'homme a collé des cadavres de chats, qu'il affirme avoir retrouvé dans ses immeubles, sur la vitre du domicile privé de Bernard Bauwens. "En tant que responsable de l'hygiène publique, le bourgmestre devait être au courant. Il a laissé squatter mes maisons", avait déclaré le prévenu devant le tribunal. Il a aussi déposé des parpaings et des gravats devant la maison du bourgmestre.   En état de récidive, le prévenu avait déclaré à l'audience qu'il était victime "d'une association de malfaiteurs" formée par les autorités et le personnel communaux.    Un dommage de 250 euros a également été octroyé au bourgmestre et 100 euros à la Ville.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK