Tribunal correctionnel de Mons : un an de prison pour Samson Becker

Samson Becker lors de sa comparution au Assises du Hainaut en 2012
Samson Becker lors de sa comparution au Assises du Hainaut en 2012 - © BRUNO FAHY - BELGA

Un an de prison, c'est la condamnation prononcée hier par le Tribunal Correctionnel de Mons, pour une série de vols et d'infractions commises en Wallonie Picarde et dans le Borinage.

Samson Becker, 24 ans, était poursuivi avec deux autres personnes pour le vol d'une Peugeot à Péruwelz dans la nuit du 19 au 20 février 2015. On lui reprochait également des cambriolages dans les Honnelles, à Ath et à Beloeil. Et au moment de son arrestation à Colfontaine fin mars, il était en possession d'un pistolet semi-automatique et de munitions pour lesquels il n'avait pas de permis. Enfin, la justice lui reprochait d'avoir contrefait le cachet de la DIV pour immatriculer un véhicule volé.

Les deux autres prévenus, un français et un habitant de Rumes, comparaissaient pour les mêmes faits. Ils sont acquittés. Samson Becker écope d'un an de prison et reste donc détenu. Il est derrière les barreaux depuis la fin du mois de mars. 

La justice souhaitait aussi l'entendre dans une affaire d'accident avec délit de fuite, un accident qui avait provoqué la mort de l'ancien responsable du service d'aide à la jeunesse. C'était en septembre 2014 à Frameries. Sur ce dossier, l'enquête apparemment n'a pas encore avancé.

Samson Becker, issu d'une famille de gitans sédentarisés bien connue dans la région, était sorti totalement blanchi d'un procès d'Assises, en septembre 2012. Il était soupçonné d'avoir tué Laurette De Rudder, une marginale âgée de 40 ans, de plusieurs coups de couteau en décembre 2009.

Des faits commis dans les Honnelles, à la frontière française. Samson Becker avait été acquitté au terme du procès d'Assises. Il avait bénéficié du doute raisonnable. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK