Tribunal correctionel de Bruxelles:des peines de prison pour une série de cambriolages dans des commerces

Image d'illustration
Image d'illustration - © © Tous droits réservés

Quatre individus de nationalité roumaine, qui devaient répondre mardi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles de plusieurs cambriolages dans des librairies et dans une pharmacie, ont été condamnés à des peines d'emprisonnement de 20 à 36 mois. Deux des prévenus ont avoué les faits tandis que le troisième a nié toute implication dans ces vols. Le quatrième prévenu a pour sa part fait défaut à son procès.

L'enquête a débuté en janvier 2018 lorsque trois des suspects ont été arrêtés dans une voiture de marque Peugeot avec une plaque d'immatriculation néerlandaise.

Sur base de leur numéro de GSM, la police a alors pu établir un lien entre ces individus et le vol d'une pharmacie à Ninove en octobre 2016. Pendant que deux des voleurs distrayaient la gérante en lui posant une panoplie de questions, leur complice se glissait dans l'arrière-boutique où il était parvenu à vider un coffre-fort. Les cambrioleurs étaient repartis avec un butin estimé à près de 30.000 euros, composé d'argent liquide, de bijoux et de pièces d'or notamment.

Deux des trois hommes arrêtés dans le cadre de ce vol ont également été poursuivis pour 12 autres faits, tous commis entre le 10 et le 30 janvier 2018. Des librairies situées à Geel, Brakel, Ternat, Renaix, Saint-Nicolas et Melle ont notamment été la cible des cambrioleurs selon un mode opératoire identique à celui opéré lors du vol dans la pharmacie de Ninove. Pour la plupart de ces cambriolages, des images de vidéosurveillance étaient disponibles sur lesquelles les auteurs étaient clairement identifiables.

Deux des prévenus ont avoué les faits tandis qu'un troisième a nié toute implication dans ces affaires. Le quatrième individu, qui était seulement poursuivi pour le vol de la pharmacie à Ninove, ne s'est quant à lui pas présenté à son procès.

Le tribunal a déclaré les quatre prévenus coupables et les a condamnés à des peines allant de 20 à 36 mois de prison.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK