Trente-trois personnes arrêtées dans une enquête visant un trafic d'êtres humains

19 perquisitions ont été menées à Bruxelles, lundi, dans le cadre de cette affaire de trafic d'être humains
19 perquisitions ont été menées à Bruxelles, lundi, dans le cadre de cette affaire de trafic d'être humains - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La police judiciaire fédérale de Bruxelles annonce avoir démantelé une importante organisation criminelle qui serait active dans le trafic de faux documents d'identité et le trafic d'êtres humains. Au total, 38 perquisitions (19 à Bruxelles) ont été ordonnées lundi par un juge d'instruction.

Trente-trois personnes ont été arrêtées judiciairement, dont vingt-une ont été inculpées (10 placées sous mandat d'arrêt et 11 libérées sous conditions). Les enquêteurs ont mis au jour un site de production de faux documents d'identité et saisi une somme de 40.000 euros.

"C'étaient de faux papiers, de faux passports et de fausses cartes d'identités, qui permettaient d'entrer illégalement sur le territoire avec une fausse identité, explique Gilles Dejemeppe, magistrat de presse au parquet de Bruxelles. Des personnes peuvent être considérées comme étant victimes de ce trafic dans la mesure où elles pouvaient payer des sommes importantes pour ces faux documents".

D'après le parquet, l'enquête comporte différents volets. "Il y aurait une vaste organisation derrière tout ça.  Mais nous sommes au stade de l'instruction, il va falloir maintenant qu'au fond le tribunal considère qu'il s'agit bien d'une organisation criminelle". Le parquet ne cite pas de pays en particulier, mais parle du "milieu africain"

L'enquête a débuté au début du mois de février 2018 et permis d'identifier plusieurs membres de cette organisation criminelle dont des organisateurs, des faussaires, des trafiquants et de nombreux clients. Parmi ces membres figurent également des personnes suspectées d'être impliquées dans le cadre d'un trafic d'êtres humains.

Les investigations s'inscrivent dans le cadre du "Plan canal". Ces deux dernières années, sept grandes organisations criminelles similaires ont été démantelées par les services de la PJF de Bruxelles.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK