Tram à Liège: l'heure est aux avis techniques

Tram à Liège: l'heure est aux avis techniques.
Tram à Liège: l'heure est aux avis techniques. - © SRWT

Le dossier du tram poursuit son bonhomme de chemin à Liège. Après le dépôt officiel de la demande de permis d'urbanisme, en mars, l'heure est aux avis techniques. Le "conseil wallon de l'environnement pour le développement durable" et la "commission communale d'aménagement du territoire" doivent rendre des conclusions. Ils sont favorables au tram, mais à des degrés divers, et sous conditions.

L'octroi du permis pour le tram ne fait pas l'ombre d'un doute. Les avis techniques sont favorables, très bien. Mais ces pages valent surtout par les remarques, parfois de détails, qu'elles contiennent.

Les experts regrettent d'abord l'absence d'un plan urbain de mobilité dûment validé. C'est en effet un comble: le projet n'intègre pas les répercussions sur les déplacements à l'échelle de l'agglomération, et sur la réorganisation du réseau des bus.

Pour le reste, il est demandé de prêter plus d'attention au voisinage du stade du Standard, à la protection des crapauds calamites au Val Benoit, au rejet des eaux de pluies au dépôt de Bressoux, ou encore à la sécurisation de plusieurs passages piétons dangereux.

Plus problématique, il est suggéré de supprimer les caténaires, c'est-à-dire l'alimentation en électricité par des fils, des câbles aériens, à tout le moins pour la traversée du centre-ville. Et ça, ce n'est pas gagné!

Un dernier point risque d'alimenter les polémiques: plutôt que de prolonger la ligne, dans une deuxième phase, vers Herstal et Jemeppe, il est recommandé de créer d'abord une ligne deux entre Fontainbleau et Médiacité et de prévoir, dès maintenant, les aiguillages aux abords de Saint-Lambert. Et ça, ça va fâcher les banlieues.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK