Trains Mons-Quévy: les élus de Mons-Borinage sont "rassurés"

La SNCB doit encore affiner son plan transport, rien n’est encore vraiment décidé.
La SNCB doit encore affiner son plan transport, rien n’est encore vraiment décidé. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Ils se sont rendus au cabinet du ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille, vendredi. Ils leur ont fait part de leurs craintes et de leurs doléances au sujet du plan de transport 2014 de la SNCB, notamment de la ligne de trains Mons-Quévy. Beaucoup de rumeurs ont couru ces dernières semaines quant à sa suppression. La délégation a reçu apparemment tous ses apaisements.

Ces élus de toute la région et de toutes les tendances politiques avaient les mêmes mots à leur retour de Bruxelles : "On est rassurés." Rassurés car ils ont reçu la confirmation que le direct Mons-Quévy ne serait pas supprimé.

Rassurés aussi car ils savent que l'avis des acteurs de terrain dans les régions sera pris en compte. Ce sera le cas dans la province le 10 mars prochain avec l'étape hennuyère du fameux "road show" de la SNCB. En fait, leur a rappelé le ministre, le plan dévoilé dernièrement n'était qu'un document de travail, une base, qui doit encore être modifiée en fonction de toutes les remarques qui seront faites au cours des prochaines semaines. Rien n'est donc encore formellement décidé... La SNCB doit encore affiner son plan, avant de le faire approuver par le conseil des ministres.

Stéphanie Vandreck

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK