Train bloqué de retour de la mer: "Nos scouts n'en pouvaient plus. C'était un four"

Les enfants ont vécu une journée bien plus longue que prévu avant d'enfin regagner la gare de Bruxelles-Central.
3 images
Les enfants ont vécu une journée bien plus longue que prévu avant d'enfin regagner la gare de Bruxelles-Central. - © RTBF

Ce dimanche ensoleillé était pour la troupe de castors des scouts pluralistes de Woluwé-Saint-Lambert l'occasion de passer une belle journée à la mer. Âgés de 5 à 8 ans, les 23 enfants, accompagnés de leurs six animateurs, ont finalement eu la désagréable surprise de la voir se solder par une mésaventure ferroviaire dont ils se souviendront.

Avec un peu moins de 500 autres passagers, la troupe s'est retrouvée condamnée pendant plus de 3h30 dans un train tombé en panne entre Gand et Bruxelles. Sans climatisation, cette longue attente n'en a été que plus inconfortable.

"C'était un four, nos animés n'en pouvaient plus. Ils se baladaient tous torse nu", nous raconte Elisa Rombouts, animatrice des castors.

Tout a commencé par un simple arrêt de la locomotive : "Tous nos animés nous demandaient si cela allait durer longtemps. Ils pensaient qu'il y avait eu un accident, ils étaient un peu stressés. On les a rassurés, mais, petit à petit, on s'est rendu compte que cela allait durer".

"Les gourdes se vidaient"

"Ce qui nous a inquiété, c'est que toutes les gourdes commençaient à se vider." Heureusement, après un certain temps, la protection civile est venue leur distribuer de l'eau, même si, suite à la panne, "ils ne sont pas parvenus à ouvrir les portes tout de suite" pour leur donner les précieuses bouteilles.

Par la même occasion, la protection civile a ainsi pu apporter un peu d'air frais bienvenu de l'extérieur. Les animateurs ont dès lors pu entreprendre d'emmener leurs castors, trois par trois, devant les portes pour se rafraîchir.

Ce qui a également marqué Elisa, c'est la sympathie des voyageurs envers les enfants. "L'ambiance était chouette, il faut le souligner. Les autres passagers ont été super avec nous. Ils les ont occupés, ont joué avec eux. (...) Au fond, mis à part la chaleur, c'était un chouette moment."

Ce petit périple à la mer du Nord marquait leur dernière réunion de l'année. Alors, pour Elisa, nul doute "qu'ils s'en souviendront".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK